Le divorce et ses effets sur la vie amoureuse des enfants

09 septembre 2019
impact du divorce chez les enfants

Ce phénomène de société est monnaie courante surtout dans les pays développés. Étonnement, on en voit rarement au niveau des pays du tiers-monde. Le divorce est le fruit d’un désaccord entre deux partenaires. Les prémices de cette séparation peuvent être perçues bien avant les faits. Cependant, ces couples dysfonctionnels prennent du temps pour réaliser que leur relation n’a plus lieu d’être. Les raisons qui les poussent à se résigner vers ce dénouement sont nombreuses et parfois un peu loufoque. Cette décision conjointe n’est pas sans conséquence. En effet, ce sont les enfants qui en pâtissent le plus souvent.

L’un influence plus au moins mesurable du divorce

La question que les gens se posent régulièrement est : est-ce que les enfants de divorcé ont tendance à écarter l’idée du mariage ? Cette interrogation est tout à fait légitime en raison du traumatisme vécu durant l’enfance. Bien entendu, ce n’est qu’une supposition, mais il est vrai qu’après de tels évènements, il n’est pas rare de constater que certains adultes issus de ces unions ont peur de s’engager dans leurs relations. On pourrait également raisonner dans le sens inverse en spéculant que ces derniers pourraient emprunter une voie diamétralement opposée à celle empruntée par les parents. En ce sens, ils feraient tout pour éviter que cette situation arrive à leur propre progéniture. Psychologues et sociologues ont longtemps débattu sur ce terrain et on affirmer que d’un côté ou d’une autre, les arguments sont relativement équilibrés.

La tentative de réparation des dégâts

Comme il a été déjà mentionné ci-dessus, rien n’est tout blanc ou tout noir. Afin d’arriver à comprendre la situation, il faut voir les choses sous différents angles. Les réactions face aux faits diffèrent et généralement, on distingue deux exemples bien singuliers. Tout d’abord, il y a des individus qui privilégient l’effort et le dépassement. En outre, ces personnes veulent prouver qu’ils peuvent faire mieux là où leurs parents ont échoué. En ce sens, ce qui motive réellement ce comportement, c’est de combler des lacunes cumulées durant l’enfance. En fondant une famille saine et plus soudée, ils se constituent un refuge et foyer stable. Ils voudront s’investir afin d’éviter tout conflit superflu qui sera sensible d’engendrer une rupture éventuelle. Souvent, ces tentatives de réparations se retrouvent infructueuses. La plupart du temps, ces individus perpétuent les mêmes actions.

Le stress du schéma répétitif

Un imminent psychiatre du nom de Robert Neuburger s’est penché sur la question et a étudié les multiples cas de figures possibles. Selon lui, ces enfants de divorcés, devenu à présent adulte, sont sous le joug de l’angoisse. Ce sentiment d’anxiété et de stress est dû à l’inquiétude d’être inconsciemment sujet à ces idées d’incompatibilité. Certains couples consultent effectuent quelques séances chez un psychologue afin de prévenir et détecter les premiers symptômes de ce déchirement. Ils veulent anticiper les choses et trouver une parade pour éviter le drame. Malgré le fait que les partenaires soient en symbiose, cette peur reste constamment à l’esprit et les empêche d’atteindre l’épanouissement. Rester vigilant et attentif à son couple, c’est peut-être la clé de la longévité du mariage.